Comment concrétiser ses idées de la manière la plus efficace possible ? Certains vous diront que tout réside dans la qualité de la réflexion préparatoire. D’autres, au contraire, ne jureront que par le passage à l’action. Qui a raison ?

Pour trouver le bon équilibre entre réflexion et action, suivez le guide !

Réflexion et action sont indispensables pour réussir

Ceux qui ne jurent que par l’action ont adopté cette philosophie par peur d’utiliser la réflexion comme une excuse pour procrastiner. Mais agir sans réfléchir, c’est un peu comme prendre la route sans savoir dans quelle direction on va… Vous avez peu de chance d’atteindre votre destination !

De la même façon, ceux qui ne jurent que par la réflexion ont adopté cette philosophie pour lutter contre leurs peurs (peur de l’inconnu, peur de l’erreur). Mais réfléchir sans agir ne vous mènera pas bien loin non plus… Vous connaîtrez peut-être parfaitement le chemin à suivre, mais vous resterez toujours au point de départ !

Vous l’aurez compris, le secret de la réussite réside dans un juste équilibre entre réflexion et action.

Les 2 phases de la concrétisation d’une idée

Des idées, nous en avons des dizaines chaque jour, des plus farfelues aux plus terre-à-terre.

De toutes ces idées, nous n’en concrétiserons qu’une poignée, pour tout un tas de raisons, bonnes ou mauvaises : parce que nous n’avons pas le temps, parce que ce n’est pas réaliste, parce que nous ne savons pas comment faire, parce que nous n’osons pas, …

Il y a donc une étape intermédiaire entre l’idée et le résultat. C’est la définition du projet.

A la naissance de l’idée s’engage une phase de préparation. L’objectif : prendre une décision sur l’avenir de cette idée (à réaliser ou à abandonner). Si l’idée est abandonnée, l’histoire s’arrête là.

En revanche, si la préparation aboutit à la décision de concrétiser l’idée, celle-ci devient un projet à réaliser. C’est là que commence la deuxième phase : l’exécution. Cette phase n’a plus qu’un seul objectif : atteindre le résultat fixé !

Phase 1 : Préparation

La phase de préparation correspond principalement au temps de la réflexion, mais pas seulement.

Cette réflexion doit vous permettre d’aboutir à une décision. Vous allez donc devoir évaluer votre idée selon différents critères :

  • Faisabilité
  • Coût (temps, argent, énergie)
  • Importance (bénéfices attendus)

Même si vous disposez déjà de toutes les données pour mener à bien cette réflexion, vous aurez au moins une action à accomplir pour sortir de cette phase (et ne pas procrastiner) : décider de la suite à donner à l’idée.

Mais dans de nombreux cas, vous ne disposerez pas immédiatement de toutes les données dont vous auriez besoin pour prendre cette décision. Si vous vous contentez de penser sans agir, c’est un peu comme si vous restiez assis face à un mur blanc en vous concentrant très fort dans l’espoir que la solution apparaisse comme par miracle. Vous risquez de rester longtemps dans une impasse…

D’autres actions seront alors nécessaires pour permettre à votre réflexion d’aboutir :

  • Rechercher des informations sur internet
  • Demander conseil à des personnes expérimentées

Une phase de préparation efficace est une phase de réflexion, jalonnée d’actions pour faire progresser cette réflexion.

Phase 2 : Exécution

De la même façon, la phase d’exécution est essentiellement une phase d’action. Mais la limiter à cela serait une erreur !

Même si vous avez organisé jusque dans les moindres détails les tâches que vous devez accomplir pour concrétiser votre projet pendant la phase de préparation, exécuter ces tâches selon votre plan comme un robot peut vous faire perdre un temps fou. Pire, cela peut vous mener tout droit à l’échec !

Parce que rien ne se passe jamais comme prévu, il est important de prendre régulièrement du recul pendant la réalisation de votre projet et de réfléchir :

  • Est-ce que j’avance toujours dans la bonne direction ?
  • Est-ce que je vais tenir mon planning ?
  • Y a-t-il une façon plus simple d’arriver au résultat ?

Une phase d’exécution efficace est une phase d’action, entrecoupée de réflexion pour piloter l’action.

****************************

Cet article participe à l’édition de Septembre 2012 de la Croisée des Blogs organisée par Mathieu du blog Penser et Agir : “Penser et agir, à quel moment devez-vous passer à l’action ?”. Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager !